Une émotion répond à une logique de menace à l’origine de laquelle se trouve un élément déclencheur qui va engendrer automatiquement une succession de comportements adaptatifs et écologiques pour nous-mêmes, la personne menacée.

Déclenchée par la représentation mentale que nous nous faisons d’un événement, l’émotion répond ainsi à une logique de stratégie qui parfois semble ne pas être adaptée à la situation (F. Demarquet).

Tous nos besoins fondamentaux sont assouvis par nos actions quotidiennes.

Toutes nos actions répondent donc à un besoin.

Ne pas tenir compte d’un besoin va automatiquement déclencher une émotion dite « négative » qui va nous mobiliser vers l’un de nos besoins insatisfait.

Apprendre à réguler nos émotions c’est avant tout écouter ce besoin que nous exprime l’émotion ressentie.

Cela va nous permettre d’envisager de modifier notre comportement dans le but de l’assouvir et de ressentir alors une émotion dite « positive », prouvant notre « accord » avec nous-mêmes et nos valeurs. L’harmonie entre ce que nous faisons et disons (tant par notre langage verbal que non verbal) s’appelle la congruence.

 

 

"